illustration 2 illustration 2
illustration 2

2015 : A 1 an des 40 Millésimes !

1977 : Il neige à Pâques, c'est très beau : 10 hectolitres/ hectare.

1978 : 12 hectolitres / hectare.

1979 : Enfin, on remplit les cuves !

1980 : Première mise en bouteille au château (on oublie)...

1981 : C'est mieux.

1982 : Le château LES JONQUEYRES, dans sa conception actuelle, naît avec ce très grand millésime.

1983 : Gagne un concours Gault - Millau à Bruxelles.

1984 : Coulure importante. 9 hectolitres / hectare. A oublier...

1985 : Deuxième, après 1975 - ma première vinification de stagiaire - de l'étonnante série des millésimes en "5".

1986 : Plus cabernet que merlot mais très bien.

1987 : Passe inaperçu après les deux précédents et surtout avant les trois suivants. Pourtant beaucoup de plaisir sur 6-7 ans de garde.

1988 : Premier des trois "glorieuses". Classique. S'est fermé trois ans.

1989 : Un monstre ! 

1990 : Plus qu'un monstre. Naissance du Clos Alphonse Dubreuil

1991 : Très belle année. Surtout à la fin…

1992 : Médaille d'or à Paris. Bôf !

1993 : Fin et délicat. Floral. Doit être bu.

1994 : Peu de vin. Tanique, costaud.

1995 : Excellents merlots. Très plaisant maintenant.

1996 : Très beaux vins en cabernets. Les merlots ne sont pas en reste.

1997 : Sauvé par l'été indien. Plaisir garanti.

1998 : Classicisme bordelais. Cassis, tanins fermes - Excellent aujourd'hui.

1999 : Les vendanges vertes ont contribué à l'élaboration d'un vin suave et très plaisant.

2000 : Suavité des tanins, séveux, puissance, tout y est. Très Grand.

2001 : Comme 2000, un cran en dessous. Grand. Naissance de l'If de Jonqueyres.

2002 : Concentré. Tanins fermes mais élégants. Très bien à table.

2003 : Vendanges précoces. Vin riche. Solaire. Grand vin.

2004 : Beau vin classique. Longue et lente maturation du raisin. Futur grand.

2005 : Quatrième de la fameuse série. Très beau vin à la naissance, monte actuellement en puissance.

2006 : Des tanins virils et mûrs.De garde.

2007 : Année des contrastes.Vendanges fin septembre.Vin fin,de plaisir immédiat.

2008 : Vendanges les plus tardives depuis belle lurette(6 octobre) pour un vin très plaisant et très classique.

2009 : Le 11 mai à 17h, un terrible orage de grêle a failli tout mettre à terre.Nos parcelles sont épargnées.Très grand millésime.

2010 : Très grand lui aussi. Même concentration, même puissance que son ainé avec une touche de fruits frais en plus.Convertion à l'agriculture biologique.Arrêt du Clos Alphone Dubreuil.

2011 : Croissance très précoce de la vigne pour des vendanges mi-septembre.Vin élégant, fin et suave.

2012 : Vins biologiques certifiés. Naissance du Château les Jonqueyres "à l'enfer".

2013 : Peu de fruits, beaucoup de tri = peu de vin. Mais c'est fin.

2014 : Ah ! Ce miraculeux septembre...

2015 : les vendanges les plus longues depuis un certain 2010.
Très joli vin. Finesse et élégance. Naissance du rosé If des Jonqueyres “l’éphémère”.

2016 : Le vin, très foncé fleure bon les fruits noirs (la mûre) avec des notes chocolatées. La bouche est grasse, suave, la finale est longue et une bonne acidité souligne des tanins mûrs. Une belle année


illustration 10 illustration 10
illustration 10